Rechercher
  • Magali

Je peux pas j’ai galette…

Difficile de trouver du temps libre en janvier en effet ! Pourtant après noël, on veut se reposer, moins manger, surtout avec ces virus qui ont trainé pas mal de temps ! Et surtout cet hiver, il pleut, encore et toujours. On s’est dit parfait! Si on ne peut rien faire dehors, on va travailler dans la maison, planifier notre projet, restaurer les meubles, faire des étagères…. Quenini !



J’ai aussi eu la chance de ne pas travailler au restaurant en janvier, mais le temps m’a filé entre les doigts, et j’ai l’impression de n’avoir rien fait! Avec quasiment un rendez vous tous les jours, en général en plein milieu de l’après midi, pour être sûr de ne rien pouvoir faire ni avant ni après, en tout cas rien de « salissant », j’ai maintenant le cerveau aussi émietté qu’une galette frangipane! Je finis juste de me débattre avec le nouveau statut d’auto entrepreneur de Catherine, pour être sûre de tout faire comme il le faut, voilà maintenant qu’il me faut à mon tour obtenir ce statut! Je reste vague, car rien n’est encore fait, mais après des rendez-vous aussi fatigants que concluants avec la chambre d’agriculture, il semble que notre projet de tiny house va se faire sous une autre forme. Je vous en dirai plus lorsque j’aurai appris à nager dans l’océan de l’administration. Le principal à retenir, c’est que c’est possible, mais ce ne sera pas facile.



Catherine m’a laissé quelques jours pour son premier voyage professionnel en Allemagne, elle a emporté avec elle notre seul accès à internet, et je me suis retrouvé dans le silence du Boulay, retour aux bons vieux DVDs oblige! Heureusement ça n’a pas duré longtemps, même prise dans le cortège des grèves à Paris, elle est revenue très heureuse de ce petit séjour en train. Avec elle est arrivé un nouvel abonnement internet, un miracle de capter au Boulay! A nous le shopping en ligne et Le Bon Coin ! J’ai envie de dire que c’est à cause d’internet que je n’ai peut-être pas fait grand-chose ce janvier, mais pas que…J ‘accuse les galettes! Il y a toujours une galette quelque part qui se cache au mois de janvier, peu importe où l’on va, « ah tiens une petite part de galette? » ! Et c’est pas de refus ☺ Nous avons été généreusement accueillies par la commune du Bourg D’Iré, avec une soirée pour les nouveaux habitants de 2019, en gros nous et quelques autres personnes, et on a du se présenter devant tout le monde, puis chaque association s’est aussi présentée, et les prix pour les maisons fleuries et les maisons décorées pour noël on été distribués. Nous avons aussi été accueillies par Segré, avec un petit déjeuner à la mairie, un tour guidé en autocar de la ville, puis un petit sac avec des tickets pour le cinéma, la piscine, le théâtre etc. C’était très intéressant et super sympa d’y avoir participé. Même lorsqu’on connait Segré, on y a appris encore plein de choses.


Il y a eu heureusement quelques éclaircies par ci par là en janvier, et avec mes nouvelles bottes qui ne prennent pas l’eau, j’ai pu commencer la taille des pommiers et rafraichir mes souvenirs de l’année dernière. Je pense que je vais sérieusement manquer de temps pour finir avant la montée de sève malheureusement. C’est un travail très long et j’aurai voulu y passer plusieurs jours à suivre au lieu d’une ou deux heures parfois. Encore une fois, entre le vent et la pluie, on n’est pas gâté! J’ai quand même pu avec Catherine et un peu avec sa maman lorsqu’elle était encore là, commencer à préparer plusieurs planches de cultures, qui devraient être prêtes pour le printemps. Nous sommes maintenant à 15 planches de 6mètres de long et presque 1m de large, donc à peu près 90m² de plantes, plus la butte à patates de 20mètres… J’ai élargie les chemins autour de la maison pour donner un peu plus d’espace et recréer un paysage un peu moins sauvage à certains endroits, déplanté les arbres qui poussaient au mauvais endroit, trop près des autres, trop gros etc et replanté dans le pré, qui pourra bientôt accueillir les animaux. J’ai commencé à planter une haie le long de notre champ qui j’espère fleurira pour nos éventuelles prochaines abeilles. Puis bouturé un maximum de petits plans pour travailler en hauteur et en largeur. Mes trous sont en fait en attente d’arbres car ils se sont remplis d’eau et on a maintenant plusieurs mares à la place, oups.



Nos menuisiers ont quand à eux trouvé un peu de temps pour commencer à installer nos volets, qui sont très beaux, même si ce n’était pas l’essence de bois qui était prévue. Les couleurs et reflets changent en fonction du soleil et je ne me lasse pas de les regarder. Nous n’avons pour l‘instant que la moitié des volets et nous ne savons pas quand arrivera le reste… Ils adorent le suspense nos menuisiers ! Catherine a quand à elle finit de poncer et peindre les petites dames qui retiennent les volets, elle a aussi poncé l’ancien lit de mamie, découpé à notre goût, et nous avons fini de le peindre cette semaine.



Papa est revenu pour installer les vieilles lampes qu’il a refait de A à Z et on remercie mon oncle et ma tante Véro et Christophe pour la lampe qu’ils nous ont donné, elle a trouvé une place parfaite dans notre salle de bain ☺ On remercie aussi Mickael, le frère de Catherine, pour sa lampe de chevet faite maison qui a trouvé place dans notre chambre. Il nous reste donc à trouver une lampe dans le couloir, deux appliques dans la salle de bain, et une applique dans la cuisine. Moi qui pensais que l’éclairage était en général la dernière chose à trouver place dans une nouvelle maison!


Il nous reste encore beaucoup de choses à préparer avant l’arriver de la tiny house et le départ du projet. On se dit bien souvent qu’on ne sera jamais prêtes à temps. Nous essaierons d’organiser une « Working Bee » au printemps, donc si vous souhaiter mettre la main à la pâte, envoyez nous un commentaire avec vos dates de disponibilité et on commencera l’organisation.


On vous dit à très bientôt et un gros merci pour vos gentils mots et vos encouragements ! See you soon ☺

0 vue

Posts récents

Voir tout