Rechercher
  • Magali

On va pas réparer les pots cassés !

Il me semble qu’on vous a un peu laissé tomber pendant ce confinement ! Mais comme beaucoup, on s’est bien occupé pendant ces deux derniers mois printaniers, et on peu enfin vous écrire entre deux pâtisseries et les plants de tomates.


Quand je vous dis pots cassés, c’est qu’en fait j’ai enfin pu mettre mon imagination en pratique, et on a pu réutiliser tous les pots en terre cuite cassés que je trouvais autour de la maison et amassais depuis environ 5 ans ! Et pas que, dans ma tête j’ai plusieurs fois essayé de faire un mini bassin naturel pour récupérer les eaux de gouttières, un truc magnifique, une oasis quoi. Bref, en pratique et en récup ça ne donne pas pareil, mais je suis quand même plutôt fière de ce qu’on a fait, et ce n’est qu’à peine fini. En réutilisant une vieille baignoire qui trainait, un tuyau de plomberie de la maison d’avant les travaux, une vieille chambre à air pour faire entonnoir dans la gouttière (merci à mon oncle Hubert pour cette brillante idée!), en creusant non pas sans mal entre les fondations de la maison et les anciens réseaux d’eau en béton, on y est arrivé ! Du coup à cause du béton tout autour on n’a pas pu creuser là où on voulait ni à la profondeur voulue, ce qui fait que le tuyau est plutôt long et la baignoire un peu haute. Mais en décorant bien avec les pierres qui étaient dans le jardin, et les plantes que j’ai replantées autour, et les pots cassés en paillis, on est pas loin de l’oasis de mes rêves ☺ En tout cas une certaine grenouille en a déjà profité ! Les plantes aquatiques sont les extras de notre assainissement et une fois bien multipliées elles serviront à rendre l’eau claire et limpide, elles commencent doucement leur travail et ont déjà fleuri ! Pour ce qui est des fleurs et arbustes qui étaient là avant, j’ai tout replanté en pots ou en haie dans notre champ ☺


Avec la chaleur et la sécheresse qu’on a déjà pu subir, Catherine, en soulevant une grosse pierre plate pour faire une marche, y a trouvé un assez long serpent qui s’est doucement faufilé dans les feuillages! Sachez que si pour moi les insectes sont une torture, pour Catherine, les serpents et souris sont son petit maillon faible, il n’y a pas de serpent en Nouvelle Zélande et elle apprend doucement à vivre avec, donc plus de pieds nus pour elle ici… Spliffou lui s’en donne toujours à cœur joie de tuer et torturer orvets et lézards de toutes sorte. Par ailleurs, nous faisons face à une invasion de fourmis dans toutes nos belles chambres, et entre nos sacs et cartons que l’on soulève presque tous les jours, c’est un peu une guerre sans fin qui nous prend vraiment beaucoup de temps ! Du coup, si vous avez des idées, en plus du bicarbonate, pyrèthre, cassettes, écrasement sous l’index etc, n’hésitez pas à nous contacter !


La course contre les oiseaux et écureuils a aussi commencé pour attraper les plus belles cerises, même les biches viennent prendre leur part dans le verger du fond et bondissent à notre arrivée. Mais il y en a assez pour nous tous heureusement, et nous dégustons déjà nos clafoutis et confitures de cerises…



J’ai attendu mi mai pour débarrasser Catherine de tous les plants qui poussaient dans la salle à manger et j’avoue que c’était délivrant d’avoir tout cet espace vide après! On a eu un peu de temps pour créer quelques planches de culture en plus et faire des semis au jardin aussi. Malheureusement les limaces ne m’ont pas épargnées mais comme dit Damien Dekarz, lorsqu’un plant disparait, j’en replante deux et il y en a assez pour tout le monde! Du coup je me suis dit que j’allais essayer cette technique qui me plait bien.



La maison et ses alentours se sont complètement transformés avec des fleurs de toutes les couleurs, partout. Les abeilles sauvages sont partout, et je me suis même fait piquer le nez en sentant une rose que Catherine m’avait dit de sentir! Et oui bien sûr que c’est sa faute, et comment ça ? Non ça n’arrive pas qu’à moi! Si? En tout cas les abeilles ont décidé que les trous pour l’écoulement de l’eau de nos fenêtres étaient l’endroit parfait à boucher pour faire leurs nids… du coup nous affichons complet, et avons même dû fabriquer des hôtels à insectes pour mettre à nos fenêtres en bambou et en bûche de bois. On espère avoir le même succès pour notre Tiny House!


Pour la première fois, nous avons récolté des fleurs de lilas, blanc et violet, pour faire de la gelée de fleurs. Cela prend pas mal de temps pour séparer les fleurs mais le reste est plutôt rapide. Nous avons aussi récolté des fleurs de sureau, avons fait du sirop de sureau (ou elderflower syrup en anglais) qui est très très populaire en Angleterre, j’en avais même ramené quelques bouteilles en stock pour ne pas en manquer pour mes cocktails, je n’aurai jamais pensé pouvoir le faire moi-même mais c’est très simple et encore plus délicieux! Quand à Catherine elle s’est carrément lancée dans le champagne de sureau et j’avoue que ce n’est pas du tout mauvais. Nous avons aussi eu le plaisir de goûter au vin de pissenlit que l’on avait fait au début du confinement, et du coup, c’est plutôt corsé… j’en referais! La première récolte des fraises est déjà finie mais nous avons été gâtées, non seulement nos amis Carl et Susan nous ont redonné encore plus de plants, mais aussi un saladier de fraises à déguster ! Nous avons déjà pu faire pas mal de conserves de coulis de fraise, mon préféré ☺



En plus de tout ce qu’on peut savourer en ce moment et toute la cuisine que l’on peut faire en confinement, tartes au citron, pains, burgers et cookies, je recommence doucement à faire des cocktails avec la menthe du jardin, mon plus gros problème reste à avoir des glaçons sous la main, car nous n’avons pas de congélateur dans la maison, et en petite quantité, mais c’est peut être aussi bien comme ça à y réfléchir ! Et puis en avant les barbecues, nous n’en avons fait que deux pour le moment et vous ?



Bien sûr la grosse bonne nouvelle est que le confinement est terminé et on peut enfin revoir famille et amis! Notre première sortie a été chez nos amis Carl et Susan pour cuire des saucisses sur un feu de camp, récupérer les fraisiers comme je le disais plus haut, et échanger nos plants et nos graines pour le jardin. Assises par terre pendant une bonne heure à discuter de graines et les échanger comme des cartes Paninis, je ne dirais pas que c’était un retour à la normale mais la soirée la plus sociale que j’ai passé depuis des mois! Puis mes parents sont venus nous voir, cela faisait tellement longtemps, comme si eux ou nous revenions d’un long voyage! Après avoir fait un gros dépoussiérage de leur camping-car qui nous avait bien servi pendant la rénovation, ils sont resté deux nuits dans leur camping-car en face de chez nous, avec petit déjeuner inclus ☺ entre jeux de cartes, bonne bouffe et visites de la famille, c’était de vrais vacances !


Catherine et moi avons rejoint mon oncle Hubert et un copain pour apprendre à botteler du foin et essayer d’aider un peu (on sait jamais ça peut servir!), Après cela nous avons eu droit de goûter à la « routi », je ne pourrai pas vous dire si j’ai aimé ou pas, mais c’était… très fort. Pour info, c’est du vin rouge avec du sucre et du pain trempé, qui était consommé à une certaine époque traditionnellement après avoir fait le foin un jour de forte chaleur pour se désaltérer.



Catherine s’est lancée après son travail sur la restauration d’un nouveau meuble, qui servira pour la télé une fois déballée de son carton. Il y avait une plaque de marbre sur le dessus que nous avons décidé d’enlever et remplacer par une planche en bois peinte en gris. Elle a du changer le dessous car il était pas mal mangé par les vers, le meuble a maintenant trouvé sa place dans le salon.



Même sort pour ce petit meuble d’appoint, après avoir remplacé la plaque de marbre (c’était la mode apparemment) j’ai demandé cette fois ci un peu de couleur à Catherine pour changer du gris. Et voilà le résultat ! elle a remplacé le bas qui était abîmé et pas trop à notre goût par une petit bois et hop le voilà dans notre chambre ☺ C’est vraiment un plaisir pour Catherine de faire les meubles, et de se dire qu’ils peuvent servir et être à notre goût pour encore un bon moment.



Nous sommes en ce moment en train de travailler sur notre site internet et son futur look, et surtout sur la page des réservations pour la Tiny House, et cela nous fait vraiment chaud au cœur de revoir les photos et de relire les articles que nous avons écrit et on peut vraiment apprécier l’évolution et tout ce qu’on a accompli ici depuis le début. Il est très facile de tomber dans le piège, dès qu’on a fini quelque chose on passe au prochain objectif, et oublions de s’arrêter quelques temps pour apprécier pleinement. En tout cas, écrire nos articles nous aide complètement à faire une rétrospection du travail accompli et nous espérons que vous prenez du plaisir à nous lire autant qu’on aime vous faire partager nos expériences.


Le déconfinement, on l’a dit plus haut, a été la grande bonne nouvelle pour tous… Pour nous la plus grande bonne nouvelle a été l’email et les photos reçues de Baluchon nous disant que notre Tiny House était commencée. Nous allons bientôt pouvoir aller la voir "en vrai". Vous allez donc voir un peu de changements prochainement, mais je ne vous en dit pas plus !


A très bientôt !

42 vues

Posts récents

Voir tout

Détails

Le Boulay 2

Le Bourg D'Iré

Segré en Anjou Bleu

49520, France

le_boulay@outlook.com

Recevoir la Newsletter

  • Facebook
  • Instagram

© Le Boulay